P graphie

P-G

photo, la lumière

graphie, l’écriture

PAYSAGES

« Celui qui peint des paysages se peint aussi lui-même »1

Les paysages réunissent lieu et instant en un seul regard.

Le choix des « lieux » présentés ici a été motivé par l’envie de mettre à l’honneur ce quotidien qui nous environne, par le désir d’inviter le spectateur à s’intéresser davantage à ces paysages ordinaires, par le souhait de susciter chez lui de la curiosité envers ces tableaux que nous regardons tous les jours sans en apercevoir systématiquement la beauté.

L’ « instant » qui particularise ces prises de vue et donne à ces paysages une ambiance unique est le résultat d’une alchimie s’opérant entre lumières, densité atmosphérique et saisons.

Le privilège de percevoir la magie de ces endroits est en lien avec le regard que nous portons sur eux, mais est aussi déterminée par notre sensibilité et notre prédisposition à saisir l’instant présent. Or n’est-il pas du devoir du photographe, s’il en est témoin, d’offrir au monde cet époustouflant spectacle dans toute la fragilité et la furtivité de sa beauté ?

1Pascal Bonafoux, Les peintres et l’autoportrait, Genève, 1984